mercredi 27 mars 2013

Mon argent ? Sur un compte en banque ? Non merci !

Dans son article intitulé Civilization: The West and the Rest, Niall Ferguson présente une liste d’arrangements institutionnels qui ont fait d’un groupe d’Européens ignorants les maîtres de la culture mondiale en seulement deux siècles. L’un de ces arrangements institutionnels a été l’établissement d’un droit de propriété, qui stipule que ce qui est à vous n’appartient qu’à vous, et pas au clergé, au roi ou à votre seigneur. Un contrat, une fois signé, est sacré aux yeux de la loi, et défendu par les pouvoirs en place.
Cette institution n’a bien entendu pas toujours été respectée, mais dans les démocraties capitalistes de l’Ouest, elle a toujours été assez solide pour permettre aux citoyens de travailler, d’épargner, de créer et d’innover avec la certitude de pouvoir conserver une majeure partie de leur salaire et l’intégralité de leur épargne.

L’importance centrale du droit de propriété est la raison pour laquelle des ondes de choc se déploient depuis Chypre au travers de tout le système financier. Plus petite que la Grèce, difficile pour une majorité d’Européens et la quasi-totalité des Américains à localiser sur une carte, Chypre (ou comme je viens de le découvrir, la maison du Mont Olympe) a récemment été la scène d’une tentative de crime qui aurait, si elle avait fonctionné, débouché sur une Panique bancaire dans une douzaine de pays et réduit à néant les systèmes financiers Italien, Grec, et probablement Espagnol.
Comme tout le monde le sait, l’Union Européenne a demandé aux dirigeants de Chypre de confisquer 6 à 10% des fonds de chaque compte épargne domestique en échange d’un plan de sauvetage de 10 milliards d’euros. Si ce projet a été abandonné suite à l’outrage qu’il a éveillé, il n’en est pas moins qu’il a offert au monde un aperçu de la vraie nature de ceux qui le dirigent. Ce qui appartient à la troika lui appartient, et ce qui vous appartient lui appartient aussi. Des concepts aussi singuliers que le droit de propriété ne sont jamais que subordonnés au maintien des pouvoirs en place.
Ce n’est pas la première attaque à la propriété de laquelle nous avons été les témoins depuis 2009. Aux Etats-Unis, les contrats basés sur l’ancienneté de l’obligation furent abandonnés après la banqueroute de General Motors. Notons également que les plans de sauvetage des banques Américaines ne sont rien de plus qu’un vol de l’argent des contribuables – et que l’inflation elle-même viole les droits de propriété des épargnants en leur volant en silence leur capital.
Mais demander l’accès aux comptes en banque de gens qui n’ont rien à voir avec les mauvaises décisions de leur banque et les politiques économiques qui ont débouché sur la proposition d’un plan de sauvetage revient à organiser un vol au vu et au su de tous. C’est là l’erreur commise à Chypre, et c’est pourquoi la proposition qui y a été faite risque de transformer la psychologie de masse de manière bien plus importante que tout autre crime financier commis au cours de ces trente dernières années.
Nous savons qu’à la moindre occasion, ceux qui ont le pouvoir viendront s’en prendre à notre épargne. Et puisque les cygnes noirs sont alignés les uns à côté des autres tels des avions attendant de pouvoir atterrir à l’aéroport d’Heathrow, il est tout à fait justifié de penser qu’une crise suffisamment importante viendra un jour pousser le Congrès ou la BCE à se servir sur nos comptes financiers. Des trillions de dollars sont endormis sur des comptes épargne aux Etats-Unis, qui attendent d’être couverts par des obligations pour le bien de tous.
Mais une telle attaque n’est pas pour demain. Dans l’immédiat, la question à se poser est quel Italien sain d’esprit irait déposer sa monnaie auprès de sa banque locale après avoir vu ce qu’il s’est passé à Chypre. Préparez-vous à assister à des paniques bancaires suivies de contrôles de capital, suivis à leur tour par une nouvelle éruption de la crise Européenne.

Et même si une illusion politique adroite venait prévenir une Panique bancaire ce lundi, notre conception du compte épargne – ou de tout autre compte financier – a été transformée. Ce qui est à nous, si le gouvernement le décidait, pourrait ne plus tout à fait nous appartenir.

Source

Catégories

09/11 (3) 11 septembre (5) 1929 (1) 1930 (1) 1942 (1) 2013 (7) 2014 (2) 21/12/2012 (1) 3ème (5) à venir (1) Abeilles (1) achat (1) Afghanistan (1) Afrique (1) agitation (1) alarme (1) alimentaire (2) alimentation (1) Allemagne (6) américain (2) Amérique (1) analyse (1) Angleterre (3) Antal (1) apocalipse (1) apocalypse (3) argent (18) Argentine (1) armée (3) armes (1) arnaque (4) arrêt (1) Asselineau (1) Assiette (1) Attentats (1) audit (3) austérité (9) avenir (1) baisse (2) bancaire (2) Bankrun (2) bankster (1) banque (25) banqueroute (3) banques (26) banquiers (3) base (1) BC (1) BCE (1) Bechade (2) Belfius (1) Belgique (6) Bernanke (1) Bernier (2) BILDERBERG (1) blog (1) BNP (1) bombe (1) Bonafi (1) Bonfond (1) Bosnie (1) brics (1) Brunet (1) budget (1) bulle (1) cachée (1) Canada (1) capitalisme (5) Cargill (1) cartes roses (1) Casey (1) cavaliers (1) Celente (1) Censure (1) cerises (1) chantage (1) chaos (1) chiffres (1) Chine (9) choc (1) Chômage (6) chômeurs (1) Chouard (3) chute (3) Chype (1) Chypre (29) civile (3) civilisation (2) coeur (1) colère (1) Collon (1) comex (2) compétence (1) complot (2) comprendre (1) compteur (1) confiance (1) conflit (1) conseils (1) consommation (2) consommer (1) Corée du nord (1) coût (1) coûts (1) crach (1) crash (1) crédit (2) crise (60) croissance (1) danger (2) début (1) décroissance (1) defcon (1) déficit (1) déflation (2) dégâts (1) Delamarche (19) démocratie (1) démocratique (1) dépance (1) dépression (1) député (1) désobéissance (1) Désobéissance civile (1) détruire (1) dette (18) dettes (1) deux (1) Dexia (1) dictature (1) dinar (1) dirige (1) dissuasion (1) dollar (6) dollars (1) dossiers (1) Drac (1) Draghi (2) eau (1) eaux troubles (1) écologie (1) Economie (3) économie (8) economique (1) économique (7) effondrement (7) Egypte (1) Election (1) Électricité (1) électrique (1) empire (1) emploi (1) emprise (1) enfants (1) entreprises (1) Epargnants (1) Epargne (1) épargne (5) Equateur (1) esclavage (1) Espagne (6) étalon (1) Etat (1) état (1) Etats (1) Etats-Unis (12) États-Unis (1) Euro (10) Europe (37) Européen (1) explication (6) face (1) faillite (8) Faim (1) famine (1) Farage (4) FED (9) fiduciaire (1) fin (7) fin du monde (1) finance (4) financier (3) financière (1) financiers (1) FMI (4) force (1) Fortis (1) française (1) France (14) fromage (1) Gabin (1) gaspillage (1) Gaza (1) géopolitique (1) Ghana (1) GM (1) Goldam Sachs (4) Goldman sachs (2) gouvernance (1) gouvernement (1) grand fond (1) grande distribution (1) Grèce (9) Grignon (1) Groven (1) guerre (19) guerres (2) Halal (1) hausse (1) Hillard (2) Hold-up (1) hommes (1) honte (1) hyperinflation (3) immobilier (1) impôt (2) Inde (1) indigné (1) Industrie (1) industriels (1) inévitable (1) inflation (2) insolvable (2) insurrection (2) intérêts (1) Internet (1) intouchables (1) investir (3) Iran (2) Irlande (3) Israël (3) Italie (3) Japon (5) Jorion (1) journalisme (1) Jovanovic (2) Kadhafi (1) Keiser (2) Kenny Arkana (1) Keyser (1) Koursk (1) krach (3) krack (1) Las Vegas (1) Liesi (1) lobotomie (1) Londre (1) Lordon (3) Luxembourg (1) Lybie (1) Lygomme (1) maîtres (1) manger (1) Manifestation (3) manifestations (5) maniplation (1) manipulation (1) manipulations (1) manipulé (1) marchands (1) marché (1) mariage (1) marketing (1) massacre (1) masse (1) Maya (1) médias (1) méfaits (1) merci (1) Merkel (2) MES (2) message (2) métaux (1) moderne (1) monaie (2) monde (5) mondial (1) mondiale (5) mondialisation (2) mondialisme (1) monétaire (1) monnaie (11) monnaies (1) Monsanto (4) Moody's (1) Moore (3) mort (1) mourir (1) naufrage (1) néo (1) noire finance (1) non (1) nourriture (1) nucléaire (1) Obsolescence (1) OGM (1) oligarchie (2) omerta (1) ONU (1) or (48) ordre (1) Ordre Mondiale (1) Orwell (1) otage (1) overdose (1) paie (1) panne (1) papier (1) parano (1) passifs (1) pauvres (1) pauvreté (2) pays (2) pêche (1) Pentagone (1) pétrole (2) peuple (2) peur (1) planche à billet (1) planète (1) ploutocratie (1) plus (1) poison (2) politique (3) politiques (2) populations (2) Portugal (3) Poutine (1) pouvoir (8) précieux (1) prédit (1) pressions (1) prévisions (1) prime (1) printemps (1) prisons (1) prix (1) procès (1) production (1) productivité (1) profit (1) programmée (1) propagande (1) QE (4) QE3 (2) QTE (1) Québec (1) récession (3) réflexion (1) refuge (1) répartition (1) résignés (1) responsables (1) rêve (2) Réveiller (1) revenu (2) révolution (1) riches (1) richesse (2) rien (1) risque (1) Roubini (1) Round-up (1) roundup (1) ruiner (1) rush (1) russe (1) Russel (1) Russie (3) Russo (1) Saint-Etienne (1) Sannat (11) sans (2) santé (1) Sapir (5) Sartoni (1) savoir (1) scandale (5) scénario (1) Schiff (2) secret (1) semences (1) silencieux (1) Sinclair (1) Situation (1) Slovénie (1) smic (1) social (1) société (2) solution (1) Soral (2) sous-marin (1) spéculation (1) spoliation (1) standard (2) Steg (1) stop (1) stratégie (1) suicides (1) Suisse (3) Surconsommation (1) survivalistes (1) survivre (2) système (3) tarte (1) taxe (1) taxes (1) télévision (1) témoignage (1) terre (1) Todd (2) transfert (1) travail (2) Troïka (2) Ubest (1) UBS (1) UIT (1) Ultimatum (1) urgence (1) USA (11) valeur (1) végétaux (1) vérité (1) Vermeiren (1) viande (1) vidéo (1) vie (1) violence (1) voiture (1) Von Greyerz (4) Wall street (2) Warren (1) WTC 7 (1) yuan (1) zaki (6) Zaky (1)