dimanche 31 mars 2013

La crise profite à la Banque de France

L'institution a annoncé, jeudi 28 mars, un bénéfice de 3,15 milliards d'euros tiré par l'argent collecté sur des rachats de dettes de pays fragiles. Son gouverneur, Christian Noyer, a préféré faire profil bas.
C'est un paradoxe : la crise de la zone euro permet aux banques centrales d'enregistrer des résultats record. Jeudi 28 mars, la Banque de France a ainsi publié un bénéfice de 3,15 milliards d'euros, soit plus du double de 2011. Le résultat ordinaire de la banque avant impôts s'élève, lui, à 8,1 milliards d'euros.
Ces solides résultats sont malheureusement dopés par la mauvaise fortune des pays de la zone euro. La Banque de France précise ainsi dans son communiqué, que sa bonne année 2012 a été portée par les bénéfices réalisés sur les rachats de titres de dettes des pays fragilisés de la zone euro : Portugal, Espagne, mais surtout Grèce.
Ces rachats faisaient partie du précédent programme anti-crise de la Banque centrale européenne (BCE), et ont été opérés en 2011 et 2012 avec "un effet plein" sur cette dernière année.

Christian Noyer "préférerait ne pas avoir ces résultats"

Comme l'explique, elle-même, l'institution, ces titres de dettes étant risqués, ils accordent un rendement élevé. La BCE avait déjà perçu plus d'un milliard d'euros sur ces titres de dettes.

Autrement dit, la crise profite à la Banque de France."Je dois être le seul chef d'entreprise à ne pas me réjouir de résultats aussi bons", a ainsi réagi le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, lors d'une conférence de presse.
"Je préférerais ne pas avoir ces résultats et que les économies ne soient pas en crise. Si on avait le choix, je préfèrerais avoir des résultats moins flatteurs", a-t-il ajouté.
La Grèce à elle seule a rapporté 450 millions d'euros à la Banque. Toutefois, comme convenu en octobre 2012, ces bénéfices seront intégralement reversés à Athènes.
Ce qui diminuera d'autant le dividende que la Banque de France versera à l'Etat français. Le montant de cette manne sera ultérieurement connu. En 2011, il s'était élevé à 877 millions d'euros.

Des salaires en baisse

L'institution explique néanmoins que son intervention pour enrayer la crise l'a amené à "s'exposer à un certains nombres de risques". En conséquence, elle a accru sa "réserve de secours", en augmentant le fonds pour risques généraux de 1,85 milliard d'euros pour le porter à 5,66 milliards.
Par ailleurs, la Banque de France explique les deux opérations exceptionnelles de prêts à trois ans de la BCE ont eu également eu un effet. Bardées de liquidité, les banques ont, en effet, accru leurs dépôts auprès des banques centrales, augmentant par la même leurs revenus d'intérêts.
Enfin, l'institution note que "ses effectifs sont stables" et que "les salaires et traitement sont en baisse de 0,9%"', par rapport à 2011. L'institution prépare actuellement son plan de modernisation qui prévoit de supprimer 2.500 postes d'ici à 2020, sur un effectif total de 14.000 personnes.

Source

Catégories

09/11 (3) 11 septembre (5) 1929 (1) 1930 (1) 1942 (1) 2013 (7) 2014 (2) 21/12/2012 (1) 3ème (5) à venir (1) Abeilles (1) achat (1) Afghanistan (1) Afrique (1) agitation (1) alarme (1) alimentaire (2) alimentation (1) Allemagne (6) américain (2) Amérique (1) analyse (1) Angleterre (3) Antal (1) apocalipse (1) apocalypse (3) argent (18) Argentine (1) armée (3) armes (1) arnaque (4) arrêt (1) Asselineau (1) Assiette (1) Attentats (1) audit (3) austérité (9) avenir (1) baisse (2) bancaire (2) Bankrun (2) bankster (1) banque (25) banqueroute (3) banques (26) banquiers (3) base (1) BC (1) BCE (1) Bechade (2) Belfius (1) Belgique (6) Bernanke (1) Bernier (2) BILDERBERG (1) blog (1) BNP (1) bombe (1) Bonafi (1) Bonfond (1) Bosnie (1) brics (1) Brunet (1) budget (1) bulle (1) cachée (1) Canada (1) capitalisme (5) Cargill (1) cartes roses (1) Casey (1) cavaliers (1) Celente (1) Censure (1) cerises (1) chantage (1) chaos (1) chiffres (1) Chine (9) choc (1) Chômage (6) chômeurs (1) Chouard (3) chute (3) Chype (1) Chypre (29) civile (3) civilisation (2) coeur (1) colère (1) Collon (1) comex (2) compétence (1) complot (2) comprendre (1) compteur (1) confiance (1) conflit (1) conseils (1) consommation (2) consommer (1) Corée du nord (1) coût (1) coûts (1) crach (1) crash (1) crédit (2) crise (60) croissance (1) danger (2) début (1) décroissance (1) defcon (1) déficit (1) déflation (2) dégâts (1) Delamarche (19) démocratie (1) démocratique (1) dépance (1) dépression (1) député (1) désobéissance (1) Désobéissance civile (1) détruire (1) dette (18) dettes (1) deux (1) Dexia (1) dictature (1) dinar (1) dirige (1) dissuasion (1) dollar (6) dollars (1) dossiers (1) Drac (1) Draghi (2) eau (1) eaux troubles (1) écologie (1) Economie (3) économie (8) economique (1) économique (7) effondrement (7) Egypte (1) Election (1) Électricité (1) électrique (1) empire (1) emploi (1) emprise (1) enfants (1) entreprises (1) Epargnants (1) Epargne (1) épargne (5) Equateur (1) esclavage (1) Espagne (6) étalon (1) Etat (1) état (1) Etats (1) Etats-Unis (12) États-Unis (1) Euro (10) Europe (37) Européen (1) explication (6) face (1) faillite (8) Faim (1) famine (1) Farage (4) FED (9) fiduciaire (1) fin (7) fin du monde (1) finance (4) financier (3) financière (1) financiers (1) FMI (4) force (1) Fortis (1) française (1) France (14) fromage (1) Gabin (1) gaspillage (1) Gaza (1) géopolitique (1) Ghana (1) GM (1) Goldam Sachs (4) Goldman sachs (2) gouvernance (1) gouvernement (1) grand fond (1) grande distribution (1) Grèce (9) Grignon (1) Groven (1) guerre (19) guerres (2) Halal (1) hausse (1) Hillard (2) Hold-up (1) hommes (1) honte (1) hyperinflation (3) immobilier (1) impôt (2) Inde (1) indigné (1) Industrie (1) industriels (1) inévitable (1) inflation (2) insolvable (2) insurrection (2) intérêts (1) Internet (1) intouchables (1) investir (3) Iran (2) Irlande (3) Israël (3) Italie (3) Japon (5) Jorion (1) journalisme (1) Jovanovic (2) Kadhafi (1) Keiser (2) Kenny Arkana (1) Keyser (1) Koursk (1) krach (3) krack (1) Las Vegas (1) Liesi (1) lobotomie (1) Londre (1) Lordon (3) Luxembourg (1) Lybie (1) Lygomme (1) maîtres (1) manger (1) Manifestation (3) manifestations (5) maniplation (1) manipulation (1) manipulations (1) manipulé (1) marchands (1) marché (1) mariage (1) marketing (1) massacre (1) masse (1) Maya (1) médias (1) méfaits (1) merci (1) Merkel (2) MES (2) message (2) métaux (1) moderne (1) monaie (2) monde (5) mondial (1) mondiale (5) mondialisation (2) mondialisme (1) monétaire (1) monnaie (11) monnaies (1) Monsanto (4) Moody's (1) Moore (3) mort (1) mourir (1) naufrage (1) néo (1) noire finance (1) non (1) nourriture (1) nucléaire (1) Obsolescence (1) OGM (1) oligarchie (2) omerta (1) ONU (1) or (48) ordre (1) Ordre Mondiale (1) Orwell (1) otage (1) overdose (1) paie (1) panne (1) papier (1) parano (1) passifs (1) pauvres (1) pauvreté (2) pays (2) pêche (1) Pentagone (1) pétrole (2) peuple (2) peur (1) planche à billet (1) planète (1) ploutocratie (1) plus (1) poison (2) politique (3) politiques (2) populations (2) Portugal (3) Poutine (1) pouvoir (8) précieux (1) prédit (1) pressions (1) prévisions (1) prime (1) printemps (1) prisons (1) prix (1) procès (1) production (1) productivité (1) profit (1) programmée (1) propagande (1) QE (4) QE3 (2) QTE (1) Québec (1) récession (3) réflexion (1) refuge (1) répartition (1) résignés (1) responsables (1) rêve (2) Réveiller (1) revenu (2) révolution (1) riches (1) richesse (2) rien (1) risque (1) Roubini (1) Round-up (1) roundup (1) ruiner (1) rush (1) russe (1) Russel (1) Russie (3) Russo (1) Saint-Etienne (1) Sannat (11) sans (2) santé (1) Sapir (5) Sartoni (1) savoir (1) scandale (5) scénario (1) Schiff (2) secret (1) semences (1) silencieux (1) Sinclair (1) Situation (1) Slovénie (1) smic (1) social (1) société (2) solution (1) Soral (2) sous-marin (1) spéculation (1) spoliation (1) standard (2) Steg (1) stop (1) stratégie (1) suicides (1) Suisse (3) Surconsommation (1) survivalistes (1) survivre (2) système (3) tarte (1) taxe (1) taxes (1) télévision (1) témoignage (1) terre (1) Todd (2) transfert (1) travail (2) Troïka (2) Ubest (1) UBS (1) UIT (1) Ultimatum (1) urgence (1) USA (11) valeur (1) végétaux (1) vérité (1) Vermeiren (1) viande (1) vidéo (1) vie (1) violence (1) voiture (1) Von Greyerz (4) Wall street (2) Warren (1) WTC 7 (1) yuan (1) zaki (6) Zaky (1)