mardi 26 mars 2013

Le marché de l'or n'est pas fixé, il est manipulé

La conclusion inéluctable, c’est qu’il existe une entité ou des entités qui manipulent délibérément le cours de l’or entre le fixing du midi et celui du soir, et que cette manipulation est calculée de manière à être inversement proportionnelle aux gains cumulés atteints sur les marchés asiatiques dont le négoce s’effectue entre le fixing du soir et le fixing du lendemain matin. Un tel effort de manipulation implique nécessairement des entités qui ont accès à de larges quantités d’or, cela suppose une implication des banques centrales puisqu’elles sont les seules entités possédant de gros stocks d’or et, de plus, elles auraient un motif pour supprimer le cours de l’or, pour cacher leur mauvaise gestion et les dévaluations de leurs monnaies nationales. Par ailleurs, les cinq banques bullions qui mènent le fixing seraient forcément complices, puisque par définition elles sont responsables de déterminer le cours d’équilibre ou clearing lors du fixing et donc elles sont forcément conscientes de l’impact de leurs activités de ventes de l’entité ou des entités qui offrent de telles quantités et qui causent de telles aberrations de cours. Comme les banques centrales ne négocient pas directement, il est plus que probable que les banques impliquées dans le fixing prennent cela en charge au nom des banques centrales. Ce qui est irréfutable dans notre analyse, c’est que le marché de l’or n’est pas « fixé ou équilibré » mais bridé ou « tenu en laisse » !
La suppression du cours de l’or est obtenue sur « trois champs de bataille principaux».

1) Le négoce d’or non alloué du LBMA constitue une opération de réserves fractionnaires avec un taux de réserve de moins de trois pourcents. C’est pour une large part un marché de l’or papier constituant en une mascarade de marché physique. Subtilisant à l’investisseur non averti de l’or non alloué avec un ratio de réserves très faible, cela évite que l’argent détenu par l’investisseur ne serve à l’achat du métal réel, ce qui revient par nature à un mécanisme de suppression de l’or (voir mon récent article -Proof of Gold Price Suppression- les preuves de la suppression du cours de l’or- pour davantage de détails)

2) Il est important de supprimer le véritable prix de sorte que les investisseurs qui persistent à avoir l’or physique soient dissuadés de l’idée que ce pourrait être un bon investissement. Comme démontré dans cet article, cela est réalisé en vendant de l’or au fixing du soir pour contrer l’augmentation de cours qui a eu lieu sur les marchés asiatiques d’or physique. C’est exactement la même tactique que celle ayant été employée par le London Gold Pool dans les années 60.

3) Les grandes banques bullions, et plus particulièrement JP Morgan Chase et HSBC, vendent court sur le Comex, invitant d’autres banques commerciales à se joindre à elles sur les positions courtes afin de créer une cascade de gouttelettes embuant les spéculateurs et servant de douche froide à ceux qui sont assez fous pour parier sur une hausse des cours et un effet de levier.


Des mesures additionnelles et complémentaires incluent l’établissement de fonds ETF non garantis sur l’or (Gold Exchange Traded Funds), qui servent à la diversion de la demande en dehors du métal physique. Des dérivés OTC sont également utilisés pour contrer l’exposition à nu qui existe en vertu de la nature de réserves fractionnaires de l’énorme marché non alloué de l’or.

Le London Gold Pool a échoué à satisfaire la demande en raison de la pénurie d’or. En ces temps là, le marché papier (fiduciaire) n’était pas dominant. Par contraste, c’est en vendant des quantités d’or papier massives que le cartel de l’or pu continuer à maintenir une couverture sur son modèle actuel de manipulation du cours de l’or. Mais ce faisant, il a malheureusement planté les graines de sa propre éradication. J’estime que 45 onces d’or ont été vendues à des comptes non alloués pour chacune des onces existantes dans les coffres-forts. Si une fraction seulement de ces investisseurs réclame son or, la ruée sur l’or prenant des proportions épiques. Si 45 personnes réclament la même once physique, la hausse des cours de l’or en lingots va être époustouflante.

Si vous détenez de l’or non alloué, alors vous pouvez réclamer seulement 2,3% de ce que vous pensez détenir. La possibilité de transformer votre investissement en 100% d’or physique diminue rapidement.

Cet article a démontré que de l’or physique est déversé sur le fixing du soir dans le but de contenir son cours dans une version modifiée du London Gold Pool des années 1960. Le résultat de l’échec du London Gold Pool pour supprimer l’or a conduit à une appréciation du cours de l’or de 35 $ l’once à 850 $ l’once, un pourcentage similaire aujourd’hui nous conduirait à un cours proche de 30 000 $ l’once. Ceci n’est pas un pronostic de prix mais une indication que les forces du marché ont été frustrée par une manipulation du marché sur une très longue période et que le prix d’équilibre pourrait être un multiple important du cours manipulé actuel avec une hausse typiquement rapide une fois que la manipulation cesse. Il existe de nombreux signes croissants qui suggèrent que la manipulation de l’or arrive à sa fin. Le commencement d’une « ruée vers l’or » épique est proche.


Adrian Douglas

Catégories

09/11 (3) 11 septembre (5) 1929 (1) 1930 (1) 1942 (1) 2013 (7) 2014 (2) 21/12/2012 (1) 3ème (5) à venir (1) Abeilles (1) achat (1) Afghanistan (1) Afrique (1) agitation (1) alarme (1) alimentaire (2) alimentation (1) Allemagne (6) américain (2) Amérique (1) analyse (1) Angleterre (3) Antal (1) apocalipse (1) apocalypse (3) argent (18) Argentine (1) armée (3) armes (1) arnaque (4) arrêt (1) Asselineau (1) Assiette (1) Attentats (1) audit (3) austérité (9) avenir (1) baisse (2) bancaire (2) Bankrun (2) bankster (1) banque (25) banqueroute (3) banques (26) banquiers (3) base (1) BC (1) BCE (1) Bechade (2) Belfius (1) Belgique (6) Bernanke (1) Bernier (2) BILDERBERG (1) blog (1) BNP (1) bombe (1) Bonafi (1) Bonfond (1) Bosnie (1) brics (1) Brunet (1) budget (1) bulle (1) cachée (1) Canada (1) capitalisme (5) Cargill (1) cartes roses (1) Casey (1) cavaliers (1) Celente (1) Censure (1) cerises (1) chantage (1) chaos (1) chiffres (1) Chine (9) choc (1) Chômage (6) chômeurs (1) Chouard (3) chute (3) Chype (1) Chypre (29) civile (3) civilisation (2) coeur (1) colère (1) Collon (1) comex (2) compétence (1) complot (2) comprendre (1) compteur (1) confiance (1) conflit (1) conseils (1) consommation (2) consommer (1) Corée du nord (1) coût (1) coûts (1) crach (1) crash (1) crédit (2) crise (60) croissance (1) danger (2) début (1) décroissance (1) defcon (1) déficit (1) déflation (2) dégâts (1) Delamarche (19) démocratie (1) démocratique (1) dépance (1) dépression (1) député (1) désobéissance (1) Désobéissance civile (1) détruire (1) dette (18) dettes (1) deux (1) Dexia (1) dictature (1) dinar (1) dirige (1) dissuasion (1) dollar (6) dollars (1) dossiers (1) Drac (1) Draghi (2) eau (1) eaux troubles (1) écologie (1) Economie (3) économie (8) economique (1) économique (7) effondrement (7) Egypte (1) Election (1) Électricité (1) électrique (1) empire (1) emploi (1) emprise (1) enfants (1) entreprises (1) Epargnants (1) Epargne (1) épargne (5) Equateur (1) esclavage (1) Espagne (6) étalon (1) Etat (1) état (1) Etats (1) Etats-Unis (12) États-Unis (1) Euro (10) Europe (37) Européen (1) explication (6) face (1) faillite (8) Faim (1) famine (1) Farage (4) FED (9) fiduciaire (1) fin (7) fin du monde (1) finance (4) financier (3) financière (1) financiers (1) FMI (4) force (1) Fortis (1) française (1) France (14) fromage (1) Gabin (1) gaspillage (1) Gaza (1) géopolitique (1) Ghana (1) GM (1) Goldam Sachs (4) Goldman sachs (2) gouvernance (1) gouvernement (1) grand fond (1) grande distribution (1) Grèce (9) Grignon (1) Groven (1) guerre (19) guerres (2) Halal (1) hausse (1) Hillard (2) Hold-up (1) hommes (1) honte (1) hyperinflation (3) immobilier (1) impôt (2) Inde (1) indigné (1) Industrie (1) industriels (1) inévitable (1) inflation (2) insolvable (2) insurrection (2) intérêts (1) Internet (1) intouchables (1) investir (3) Iran (2) Irlande (3) Israël (3) Italie (3) Japon (5) Jorion (1) journalisme (1) Jovanovic (2) Kadhafi (1) Keiser (2) Kenny Arkana (1) Keyser (1) Koursk (1) krach (3) krack (1) Las Vegas (1) Liesi (1) lobotomie (1) Londre (1) Lordon (3) Luxembourg (1) Lybie (1) Lygomme (1) maîtres (1) manger (1) Manifestation (3) manifestations (5) maniplation (1) manipulation (1) manipulations (1) manipulé (1) marchands (1) marché (1) mariage (1) marketing (1) massacre (1) masse (1) Maya (1) médias (1) méfaits (1) merci (1) Merkel (2) MES (2) message (2) métaux (1) moderne (1) monaie (2) monde (5) mondial (1) mondiale (5) mondialisation (2) mondialisme (1) monétaire (1) monnaie (11) monnaies (1) Monsanto (4) Moody's (1) Moore (3) mort (1) mourir (1) naufrage (1) néo (1) noire finance (1) non (1) nourriture (1) nucléaire (1) Obsolescence (1) OGM (1) oligarchie (2) omerta (1) ONU (1) or (48) ordre (1) Ordre Mondiale (1) Orwell (1) otage (1) overdose (1) paie (1) panne (1) papier (1) parano (1) passifs (1) pauvres (1) pauvreté (2) pays (2) pêche (1) Pentagone (1) pétrole (2) peuple (2) peur (1) planche à billet (1) planète (1) ploutocratie (1) plus (1) poison (2) politique (3) politiques (2) populations (2) Portugal (3) Poutine (1) pouvoir (8) précieux (1) prédit (1) pressions (1) prévisions (1) prime (1) printemps (1) prisons (1) prix (1) procès (1) production (1) productivité (1) profit (1) programmée (1) propagande (1) QE (4) QE3 (2) QTE (1) Québec (1) récession (3) réflexion (1) refuge (1) répartition (1) résignés (1) responsables (1) rêve (2) Réveiller (1) revenu (2) révolution (1) riches (1) richesse (2) rien (1) risque (1) Roubini (1) Round-up (1) roundup (1) ruiner (1) rush (1) russe (1) Russel (1) Russie (3) Russo (1) Saint-Etienne (1) Sannat (11) sans (2) santé (1) Sapir (5) Sartoni (1) savoir (1) scandale (5) scénario (1) Schiff (2) secret (1) semences (1) silencieux (1) Sinclair (1) Situation (1) Slovénie (1) smic (1) social (1) société (2) solution (1) Soral (2) sous-marin (1) spéculation (1) spoliation (1) standard (2) Steg (1) stop (1) stratégie (1) suicides (1) Suisse (3) Surconsommation (1) survivalistes (1) survivre (2) système (3) tarte (1) taxe (1) taxes (1) télévision (1) témoignage (1) terre (1) Todd (2) transfert (1) travail (2) Troïka (2) Ubest (1) UBS (1) UIT (1) Ultimatum (1) urgence (1) USA (11) valeur (1) végétaux (1) vérité (1) Vermeiren (1) viande (1) vidéo (1) vie (1) violence (1) voiture (1) Von Greyerz (4) Wall street (2) Warren (1) WTC 7 (1) yuan (1) zaki (6) Zaky (1)